Les invités avec les responsables du S.A.R. espagnol au pied du Fokker 27 qui fera la navette entre la Grande Canarie et Fuerteventura.

Voyage décontracté d'un peu plus de trente minutes pour relier les deux îles.

Donc, ce lundi 21 Juin à 18:15, nous étions en place pour le démarrage de l'exercice qui a mobilisé plus de 200 personnes et de nombreux moyens aériens, maritimes et terrestres. Pour la petite histoire, l'Espagne jouait au même moment un match de foot en Afrique du sud...

18:30 : le centre de contrôle perd le contact avec l'avion

18:35 : plusieurs personnes signalent au 1-1-2 avoir vu un avion s'écraser en mer quelques kilomètres avant l'aéroport de Fuerteventura. L'alerte est immédiatement donnée au R.C.C. de Las Palmas.

En un peu plus de quatre heures, les 59 personnes avaient été retrouvées et l'exercice s'achevait donc pour nous quelques minutes avant 23 heures. Les derniers corps ont été repêchés à la nuit, l'océan étant éclairé à ce moment par des fusées éclairantes lâchées du Fokker.

Véhicules d'urgence, pompiers, police, garde civile, croix rouge, radioamateurs, médecins, infirmières, secouristes et autres services d'urgence étaient sur les lieux du sinistre,

 

Bien placés sur une petite colline, nous assistons, avec la presse espagnole et la télévision, au déclenchement de l'opération.

 

 

       
 

 

Et nous avons terminé notre séjour sur la Grande Canarie avec quelques visites très intéressantes :

Visite du 1-1-2 situé au dernier étage d'un immeuble du centre de Las Palmas, avec un réseau impressionnant d'antennes sur le toit...

Visite du R.C.C. dans la zone aéroportuaire de Las Palmas,

Visite de la station réceptrice des signaux de balises de détresse (système COSPAS-SARSAT) située à Maspalomas,

Photo de notre petit groupe, encadrant Beatriz, "Cospas-Sarsat SPMCC M&O Manager", devant l'une des paraboles du centre.

 

Et pour terminer, visite du radio-club de Las Palmas, EA8URL, organisée par Lorenzo, EA8BAY, qui était sur Fuerteventura pour l'exercice CANASAR.